Rencontre avec Stéphane Le Foll à l’occasion de la parution de son livre « La première graine »


Stéphane Le Foll, député - Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA

A l’occasion de la parution de son livre « La première graine », l’AFJA a organisé une rencontre avec Stéphane Le Foll, député de la Sarthe, ministre de l’Agriculture de 2012 à 2017.

Il y raconte son propre lien à l’agriculture : son enfance en milieu rural, en Côte d’Armor et dans la Sarthe. Puis ses études au lycée agricole, ses diplômes d’économie, son expérience de député européen, son projet en tant que ministre de l’agriculture, l’agroécologie et le projet 4 pour 1000.

La première graine, c’est l’agriculture qui, depuis la nuit des temps, a façonné les civilisations et a toujours su s’adapter au cours des siècles. La deuxième graine c’est l’agroécologie qui s’impose aujourd’hui pour répondre aux exigences du changement climatique. Stéphane Le Foll raconte comment il a construit sa politique, malgré les crises…

Aujourd’hui, il plante de nouvelles graines et souhaite « qu’on donne une modernité aux sols ». Face à une agriculture urbaine et verticale, il oppose une agriculture des sols, de la photosynthèse et du stockage de carbone comme partie intégrante de la bioéconomie.

« La première graine » de Stéphane Le Foll, aux editions Calmann-Levy, 2017.

Extrait :
invitation_le_foll_dedicace 2Dans toutes les sociétés et à toutes les époques, l’agriculture a été le moteur des grandes évolutions. Aujourd’hui, alors que le réchauffement climatique en cours sur notre planète cause déjà des catastrophes, elle a un rôle primordial à jouer pour que nous parvenions à une gestion saine et respectueuse de notre environnement. Mettre au service de la durabilité tous les moyens techniques que nous avons accumulés est une formidable piste d’exploration, que certains parcourent déjà, et que les politiques publiques doivent encourager. C’est le sens du projet agroécologique que j’ai porté pendant cinq ans.



Commentaires