dimanche 4 mai 2014

Des journalistes français au conseil informel de l’agriculture à Athènes : une vraie ouverture sur l’Europe


Quand l’Association française des journalistes agricoles (AFJA) a proposé, à deux journalistes français de partir en Grèce, par l’intermédiaire de l’ENAJ, à l’occasion du Conseil informel de l’agriculture, Arielle Delest (La France Agricole) et moi-même (AgraPresse) ont répondu présentes.
Au-delà de l’aspect purement professionnel, où nous avons eu à suivre le Conseil informel, à faire des interviews et écrire des papiers, nous avons fait de belles rencontres avec les autres journalistes agricoles européens. Se retrouver en Grèce nous a permis d’échanger sur nos façons de travailler, de traiter les sujets ou encore de mieux connaître l’agriculture de nos voisins. Quelle surprise de constater que chez nous le loup est dans le collimateur des éleveurs alors que dans d’autres pays c’est … l’ours ! Nous avons tissé des liens conviviaux qui nous permettront à l’avenir de solliciter nos confrères européens. Si, pendant notre séjour, la langue anglaise était la plus usitée entre nous, la plupart des autres journalistes comprenaient le français. Beaucoup nous ont questionnées sur la presse agricole en France. Ils étaient très étonnés de la quantité pléthorique de publications existantes ainsi que du nombre de journalistes écrivant pour la presse agricole.
Beaucoup de nos confrères européens aimeraient venir visiter nos campagnes françaises.

Nous adressons donc un grand merci à l'association européenne des journalistes agricoles (Enaj) pour l'organisation et à Ulrika de la Commission européenne pour sa disponibilité.



Noémie Debot-Ducloyer (AgraPresse)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire